Blog

La petite entreprise au cœur du scandale de « Gamergate 2.0 »

La petite entreprise au cœur du scandale de « Gamergate 2.0 »
Written by Yuna

TL;DR : la nouvelle vague de « Gamergate »

– Petite entreprise montréalaise Sweet Baby Inc. au cœur de la controverse
– Accusations de « wokeification » et harcèlement en ligne
– Contexte politique tendu et impact sur l’industrie du jeu vidéo

Qu’est-ce que la petite entreprise au coeur de « Gamergate 2.0 » ?

Sweet Baby Inc., une petite entreprise basée à Montréal, se retrouve mêlée à une vague de harcèlement en ligne.
Des accusations de « wokeification » des jeux vidéos sont portées contre eux, engendrant théories du complot et cyberintimidation.

Quelles sont les similitudes avec le premier Gamergate ?

Le harcèlement en ligne cible principalement les femmes et les personnes de couleur, avec l’idée répandue que la culture du jeu vidéo serait « volée » aux hommes cis blancs.
Des faux récits et accusations s’apparentant à la théorie du complot émergent, rappelant les tristes jours du premier Gamergate.

Quel est le contexte politique de cette campagne contre Sweet Baby ?

Cette campagne survient dans une année électorale conflictuelle aux États-Unis,
où les événements politiques nourrissent le harcèlement en ligne.
Des plateformes comme YouTube et 4chan deviennent des points de ralliement pour les partisans de ce second Gamergate.

Comment Sweet Baby est-elle devenue la cible de cette campagne ?

Avec seulement 16 employés, Sweet Baby est accusée de « diversification forcée » et subit un harcèlement visant un ancien développeur.

Quel est le rôle réel de Sweet Baby dans le développement de jeux vidéo ?

Sweet Baby offre des services de consultation et de développement narratif, sans influer directement sur la création de personnages ou d’intrigues.
Le contrôle des projets reste aux mains des entreprises clientes.

Quelle est la réaction de la communauté du jeu vidéo à cette campagne de harcèlement ?

La création d’un groupe Steam dédié a mené à une augmentation significative du harcèlement visant Sweet Baby.
Certains développeurs défendent l’entreprise, mais la réponse majoritaire reste hostile.

Quel est l’impact de cette campagne sur l’industrie du jeu vidéo ?

Cette campagne coïncide avec une période de contraction immense dans l’industrie, menant à des pertes d’emplois et à un mouvement croissant pour la syndicalisation.

Comment Sweet Baby gère-t-elle cette campagne de harcèlement ?

Les fondateurs de Sweet Baby affirment que la campagne n’a pas perturbé leur travail.
Les clients, souvent confrontés à des abus similaires, se montrent solidaires.
L’entreprise reste cependant prudente quant à la divulgation de leur travail spécifique, afin de protéger leurs clients du harcèlement.

Pour en savoir plus sur l’origine de cette controverse, consultez l’article de Wired qui détaille les événements et les enjeux liés à ce « Gamergate 2.0 ».

About the author

Yuna