Blog

Insurance Rates Skyrocketing for Homeowners in Climate Risk Areas

Insurance Rates Skyrocketing for Homeowners in Climate Risk Areas
Written by Yuna

TL;DR : La crise de l’assurance habitation aux États-Unis

Augmentation des tarifs d’assurance et des impôts pour les propriétaires américains
– Impact des catastrophes climatiques sur le marché de l’assurance
– Évolution des tarifs de l’assurance inondation et conséquences pour les propriétaires
– Mesures législatives envisagées face à la crise de l’assurance
– Effet des risques climatiques sur la situation immobilière en Floride

Quelle est la situation des propriétaires face à l’augmentation des tarifs d’assurance aux États-Unis ?

En septembre 2022, Cory Infinger et sa famille ont subi les conséquences de l’ouragan Ian. Depuis lors, leurs tarifs d’assurance habitation et leurs impôts ont grimpé de 450 dollars par mois, soit environ 408 euros.

En Floride, des tarifs annuels d’assurance habitation atteignant des sommes astronomiques sont devenus monnaie courante. Les propriétaires reçoivent régulièrement des lettres leur annonçant que leurs polices actuelles ne seront pas renouvelées, les plongeant dans une incertitude financière.

Quel est l’impact des catastrophes climatiques sur le marché de l’assurance ?

À travers les États-Unis, 6,8 millions de propriétés sont touchées par des problèmes d’assurance liés aux catastrophes climatiques. Environ 39 millions de maisons et d’entreprises sont vulnérables aux inondations, ouragans et incendies.

Une étude récente estime que les propriétés résidentielles menacées par les inondations pourraient être surévaluées entre 110 et 215 milliards d’euros, un chiffre alarmant qui souligne l’impact économique des changements climatiques.

Pour plus de détails sur cette problématique, vous pouvez consulter l’article de Wired qui explore la question en profondeur ici.

Comment les tarifs de l’assurance inondation ont-ils évolué ?

Les primes d’assurance inondation ont connu une hausse significative, doublant dans 12 États américains. En Floride, ces tarifs ont explosé de 231 %. Parallèlement, le nombre de polices en vigueur a chuté de 21 %, tombant à 4,7 millions.

Cette évolution témoigne de la difficulté croissante pour les propriétaires de se protéger efficacement contre les risques d’inondation, malgré une nécessité évidente.

Quelles sont les conséquences pour les propriétaires en Floride ?

La Citizens Property Insurance Corporation est devenue le plus grand assureur en Floride, avec une augmentation de 168 % du nombre de polices. La prime moyenne a grimpé de 61 %, passant de 1 818 euros à 2 995 euros.

Des régions éloignées des côtes, comme le comté d’Orange, ont vu une hausse stupéfiante de 2 818 % du nombre de polices, reflétant l’ampleur de la crise de l’assurance dans l’état.

Quelles mesures législatives sont envisagées pour faire face à la crise de l’assurance ?

Des projets de loi sont en cours pour mieux informer les locataires et les acheteurs de maisons sur les risques d’inondation. Une proposition visant à réformer Citizens afin d’offrir une assurance contre les tempêtes n’a cependant pas progressé.

La session législative annuelle de Floride s’est achevée le 8 mars sans qu’aucune avancée majeure ne soit réalisée, laissant les propriétaires dans une situation de précarité face à l’avenir.

Comment la situation immobilière en Floride est-elle affectée par les risques climatiques ?

Des zones dites d’abandon climatique sont identifiées, où les baisses de population sont directement liées à la vulnérabilité aux catastrophes naturelles. À Miami-Dade, les propriétés ont perdu jusqu’à 3,62 euros par pied carré en raison du risque d’inondation.

Il est clair que les migrations à venir seront influencées par les moyens socioéconomiques des populations, et que le risque climatique continuera d’affecter l’économie immobilière de manière inégale.

About the author

Yuna